FSALE

  

Nous ne saurions utiliser la "langue de bois" dans les articles de notre site et nous n'avons pas la vocation de faire de ce dernier une sorte de forum de questions-réponses d'autant qu'un constat s'impose avec le fait que très peu de nos visiteurs mettent un commentaire en réaction aux articles proposés...

Notre camarade et ami le président de l'AAALE de Pologne, le capitaine (er-te) Leszek Michalik est un communicant assidu qui partage régulièrement sur sa page "Facebook" ses propres réflexions, idées et avis n'hésitant pas à l'occasion de parler politique et convictions religieuses... Ses articles sur la Légion font montre de sa reconnaissance envers cette Légion, sa Légion pour laquelle il a l'amour et la religion. Le nombre de personnes qu'il touche avec ses écrits et prises de positions est impressionnant.

En ce qui nous concerne face aux pages émises par de nombreux réseaux qui affichent leur appartenance à notre communauté d'Anciens légionnaires, nous nous gardons de tout commentaire étant entendu que: "tout se dit ainsi que son contraire..." Notre code d'honneur de l'ancien légionnaire précise: "Je m'interdit d'impliquer la Légion étrangère dans toute action politique.", cela se traduit, pour nous, par une interdiction formelle et sans ambiguïté d'intervenir suite à tout écrit ou action qui touchent de près ou de loin la politique et la religion. Cependant, dans le cas où un article engage la responsabilité de son auteur et qu'elle correspond à la sauvegarde de nos valeurs, il nous semble alors que dans certains cas nous ne pouvons rester l'arme aux pieds, ainsi en était-il du décret de loi sur: "Français non par le sang reçu, mais par le sang versé."

Concernant notre camarade Leszek Michalik, aujourd'hui dans un article parfaitement ficelé, notre ancien capitaine partage nos  valeurs. Sa réfexion  reflète aussi que rien ne change réellement en ce "bas monde" et que l'histoire sans cesse se renouvelle, il semblerait bien que le temps n'a aucune influence sur le rapport des hommes entre eux et l'actuelle guerre en Ukraine n'est pas là pour nous contredire...  Nous nous permettons avant de mettre en ligne la lettre de Leszek Michalik concernant l'adhésion des Anciens aux Amicales, de présenter un extrait de la lettre du général Gaultier écrite au temps où celui-ci était Président  de notre Fédération de 1966 à 1969:

 

Pourquoi rejoindre une amicale des anciens de la Légion étrangère ?


"Cette question tourmente plus d’un, cependant, la réponse est simple.
Toute personne qui s'engage dans la Légion étrangère fait un choix personnel. C’est avant tout, une affaire personnelle et on ne demande jamais pourquoi avoir rejoint les rangs de la Légion étrangère.
Certains terminent le premier contrat de cinq ans, d'autres font carrière, mais une chose est sûre, c’est que quelle que soit l'ancienneté, chacun de nous a gravé dans son cœur jusqu'à la fin de ses jours ce qu'il a vu, ce qu'il a appris, ce qu'il a vécu...
En quittant la Légion, les jeunes deviennent anciens légionnaires et retournent à la vie civile.
Ce départ est souvent associé à une rupture avec leurs frères d'armes avec lesquels ils étaient liés, et qui avaient créé des liens d'amitiés. Après un certain temps, d’une forme de « liberté civile », vient la nostalgie et les souvenirs de ces années où ils ont partagé des joies et des soucis, des hauts et des bas.
La nostalgie fait ses dégâts…
Lorsque le général Paul-Frédéric Rollet, dans les années 1930, soutient les associations d'Anciens légionnaires ; il avait compris que le seul moyen de maintenir des liens perdus serait, entre autres, des organisations qui associent ceux qui ont combattu pour la France au sein de la Légion étrangère.
Aujourd'hui, dans la perspective de plus d'un an de présidence de l'amicale des anciens et amis de la Légion étrangère de Pologne, je peux dire que nos rencontres formelles et informelles ont noué des liens d'amitié et ressuscité cet esprit perdu ainsi que le désir de renouer avec ces liens familiaux sous la bannière verte et rouge.
Cette volonté de porter l'uniforme de l'amicale et le béret vert et de partager avec les autres ses joies, ses soucis, la juste amitié vraie et désintéressée, renaît.
Une chose que je veux et peux dire à ceux qui s'interrogent : « Cela vaut la peine de faire "un pas" vers une amicales, c'est ce même pas qui autrefois vous permettait de franchir les seuils du centre de recrutement. Cela vaut vraiment la peine que "Honneur et fidélité", ainsi que "Legio Patria Nostra", ne restent pas que des slogans historiques, mais restent un point de réflexion et de motivation pour revenir à ces valeurs qui ont façonné et forgé notre façon de penser et d'agir. »
Il y a de quoi être reconnaissant à la Légion étrangère et à la France."


Capitaine (er) Leszek Michalik, président de l'
AAALE de Pologne.

 

amoilalegion.png

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 203 invités et aucun membre en ligne

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.