FSALE

Le capitaine (er) José Gil, président de l’Amicale d’Aubagne a le regret de faire part du décès survenu le dimanche 22 novembre 2020 à Roquefort la Bédoule (13830) dans sa 101ème année du légionnaire Lienhard BUHOLZER.

Né le 8 octobre 1919 à Lucerne Suisse, immatriculé 38 / 75347, il était membre actif de l' Amicale qui l'avait prise en charge après son départ de la "Maison du légionnaire" pour raison de santé, il était également inscrit à l'Amicale de Puyloubier.

Engagé le 9 février 1938,  blessé au combat et fait prisonnier le 25 juin 1940, il a servi honnête et fidèle au 1er  Régiment Etranger de Cavalerie 1er et 2ème Escadron,

Ses obsèques  auront lieu au crématorium du cimetière des Fenestrelle à Aubagne le lundi 30 novembre 2020 à 12h00.

Suite au contexte sanitaire actuel la présence à la cérémonie est limitée à 20 personnes, famille et proches 4 / 1er RE 1 /  1er REC 3 / Maison du légionnaire Auriol 2 / AALE Aubagne 6 / AALE Puyloubier 4. Le port du masque est obligatoire.

Le dépôt de l'urne au caveau de l'AALE d'Aubagne et sa région se déroulera le mardi 1er décembre au carré Légion du cimetière des Passons à Aubagne  en présence restreinte de la famille et de l'adjudant-chef (er) Nunes Pires, représentant le Président José Gil.

Eloge du chef de bataillon (er) Christian Morisot, ancien directeur de la Maison du légionnaire:

Liénard c’était un personnage haut en couleur des plus attachants, son sens de l’humour et sa fidélité en amitié faisait de lui un excellent camarade qui avait à son actif un parcours légionnaire vécu au grè de ses péripéties aventureuses. Ancien pensionnaire de la « Maison du légionnaire » placé dans une maison de retraite près d’Aubagne, il était membre des amicales d’Aubagne et de Puyloubier.

Son décès nous donne l’occasion de faire un bond en arrière qui nous transporte dans les années 1925 où deux orphelins, frère et sœur, étaient pris en compte par un fermier suisse. Les temps étaient durs pour les petits Buholzer, il leur fallait travailler sous une forme d’esclavage pour gagner une maigre pitance et les années passaient sans que rien ne semblait pouvoir changer. Cette situation rapprochait les deux enfants d’un lien fraternel indestructible qui perdurera. Lienhard ne se voyait pas continuer ainsi, et c’est tout naturellement, arrivé à l’âge juste dépassé de l’adolescence qu’il s’enfuit de cette ferme laissant derrière lui le souvenir douloureux vécu pendant un trop grand temps de sa jeunesse.

En chemin pour nulle part, il fit la rencontre d’un camarade qui prenait la route pour Lyon dans le but de s’engager à la Légion étrangère. Désemparé, sans but, Lienhard accompagna son compagnon de voyage, l’idée lui semblait bonne, tout plutôt que de se retrouver à nouveau en Suisse !

Liénhard s’engage pour 5 ans, sa compétence de palefrenier provoque son affectation au 1er Régiment Etranger de Cavalerie à Sousse en Tunisie à compter du 28 février 1938. Au 2ème escadron à cheval SVP!

La seconde guerre mondiale déclarée sollicite l’intervention du 1er REC sur le sol français. Liénhard débarque à Marseille et se trouve engagé avec son régiment, dès le 18 mai 1940, dans la Somme. Il est fait prisonnier par les allemands à Châteauroux. Libéré par les alliés le 8 juillet 1945, il est rayé ce même jour des contrôles de la Légion étrangère.

Commence alors, pour lui, une période obscure où il s’engage au profit de partisans serbes expliquant, à qui veut bien l’entendre, que ce serait par amour en suivant fidélement une femme médecin, tuée par la suite, à la fin du conflit. Néanmoins ce bouleversement le laisse à nouveau désemparé…

La comtesse du Luard le prend alors sous sa protection et l’envoi comme démineur à l’île d’Oléron avant de le prendre à son service comme conducteur particulier. En 1949, il retourne en Suisse et trouve un emploi de livreur de vin pour l'Italie et la France, pour lui l'aventure et les voyages devenaient, désormais maitrisés et choisis.

Habitant dans les hauteurs de la ville suisse de Martigny, là où se trouve le fabuleux musée « Gianada »; notre Ami sentant l’âge s'avancé, il lui était précieux de penser à se retirer en maison de retraite, antichambre pour un ailleur inconnu mais incontournable… Les responsables de l’Amicale des Anciens légionnaires Vaudois Frédéric Bachmann et Daniel Rosier amenèrent notre Ancien à Auriol et c’est ainsi que Liénard devient à 84 ans le doyen de notre « Maison du légionnaire ». Lundi 30 novembre 2020:

Obsèques de Liénhard Buholzer:

Hommage militaire au légionnaire Lienhard BUHOLZER présentation de la cérémonie par le capitaine José GIL

Mesdames, Messieurs les officiers, sous-officiers, légionnaires et anciens.

Notre grand ancien le légionnaire Lienhard BUHOLZER  avait déposé ses volontés écrites à l’amicale en cas de son départ pour le dernier bivouac.

Il avait chargé les anciens d’organiser et d’être présent pour son dernier adieu. C’est à ce titre que je m’exprime en y associent le lieutenant-colonel Jean-Claude Piéron président de l’amicale Légion de Puyloubier et les membres des amicales d’Aubagne et de Puyloubier dont il était membre actif.

Tout d’abord, nous redisons à Marianne, sa nièce toute notre affectueuse compassion, elle peut compter sur notre aide et notre soutien en cas de besoin.                                                                                                                           Nous remercions nos camarades Légionnaires d’active du Commandement Légion, du 1er régiment étranger (1 CCH)  et du 1er régiment étranger de cavalerie (1 MDL, 1 BGC/clairon, 1 BGD)  d’être à nos côtés.

C’est en raison de la situation sanitaire que nous n’avons pas pût déposer nos couleurs nationales et les attributs de Monsieur Légionnaire sur le cercueil.

Madame Marie José MATHIE présidente de la société Suisse de bienfaisance prendra la parole puis je laisserai le Major en retraite Roland KRUG nous lire l’éloge funéraire de notre ancien considérant qu’il était son camarade légionnaire ayant été à ses côtés et qui l’a accompagné ces dernières années.

A l’issue, le capitaine Norbert DRELON directeur de la Maison du Légionnaire d’Auriol commandera la sonnerie Aux Morts, merci.

Selon la volonté de Lienhard, l’urne sera déposée demain matin au caveau de l’amicale des anciens de la Légion d’Aubagne et sa région au carré de la Légion cimetière des Passons d’Aubagne, en présence restreinte de la famille et de l'adjudant-chef (er) Nunes Pires, représentant le président le capitaine José Gil.

Je vous remercie de votre attention

                                                                         

amoilalegion.png

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 477 invités et aucun membre en ligne

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Mesure d'audience

Ce site utilise des cookies de mesure et d’analyse d’audience, tels que Google Analytics et Google Ads, afin d’évaluer et d’améliorer notre site internet.

Contenus interactifs

Ce site utilise des composants tiers, tels que ReCAPTCHA, Google Maps, MailChimp ou Calameo, qui peuvent déposer des cookies sur votre machine. Si vous décider de bloquer un composant, le contenu ne s’affichera pas

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.