Imprimer
Catégorie : Livres V2
Affichages : 1000

Ce livre retrace la vie et la mort du chef de bataillon Pierre Segrétain, fondateur du 1er Bataillon Étranger de Parachutistes, le fameux BEP, qui fut anéanti, en octobre 1950, lors des combats de la RC 4, où il trouva la mort à la tête de son bataillon.        
De la campagne de France en 1940, à la Syrie et la Tunisie, au débarquement de Provence, la libération de la France et la  campagne d’Allemagne, jusqu'aux rizières d’Indochine, le commandant Segrétain sera de toutes les campagnes.
Le 1er juillet 1948, il prend le commandement du 1er BEP. En deux années, il porte son bataillon parachutiste au plus haut niveau opérationnel. Le 18 septembre 1950, il est parachuté sur That Khé avec la dure mission de reprendre la citadelle de Dong Khé tombée aux mains du Vietminh après 48 heures de combats acharnés.        
Cerné dans les calcaires de Coc Xa, submergé par un ennemi très supérieur en nombre, le chef de bataillon Segrétain est grièvement blessé à deux reprises. Il meurt au champ d’honneur le 8 octobre 1950. Inhumé au pied du col de Lung Phaï, le Vietminh lui rendra les honneurs militaires. Il avait quarante et un ans.

Étienne Segrétain, résident en presqu'île guérandaise, ancien sous-officier d'active parachutiste, auditeur de l'IHEDN, chef d’entreprise et fils du chef de bataillon Segrétain, rend ici, avec le précieux concours de Franck Segrétain, historien à la Défense Nationale, un émouvant et vibrant hommage à la mémoire de son père trop tôt disparu. Encore inédite à ce jour, la biographie du "Patron" du 1er BEP manquait à l'Histoire, à celle de la Légion et à la guerre d'Indochine. Cet oubli est maintenant réparé.
En juillet 2007, le chef de bataillon Segrétain a été honoré par une promotion de Saint-Cyr qui porte désormais son nom.