Imprimer
Catégorie : Livres V2
Affichages : 1148

Le témoignage exceptionnel et dépassionné d'un acteur de premier plan.

1990 : la guerre civile éclate au Rwanda, opposant le Front patriotique rwandais (FPR) aux Forces armées rwandaises (FAR).
L'année suivante, le colonel Delort – conseiller Afrique du chef d'état-major des armées – se rend sur place et devient une cheville ouvrière de la politique française au " pays des mille collines ". Jusqu'en 1994 et la fin du conflit – avant donc le terrible génocide qui allait suivre –, il participe aux négociations politiques entre les deux camps, mène des missions diplomatiques et conduit des actions militaires. Il est présent lors des négociations d'Arusha, en Tanzanie, qui devaient permettre de trouver une solution politique. Il a directement négocié, pour la France, avec les dirigeants voisins ; il a été le commandant opérationnel des soldats français au Rwanda. Et c'est également lui qui pilota l'évacuation d'une partie de nos compatriotes en 1993.
Il a choisi de raconter son expérience, d'exposer les affrontements politiques et militaires des Rwandais, de témoigner de ce que fut la politique de la France, tout en s'interrogeant avec pragmatisme sur la volonté des belligérants d'aboutir à un accord durable et sur le désintérêt de la communauté internationale pour ce pays en guerre.
Des reconnaissances tactiques sur les frontières aux entrevues politiques à Kigali, des réunions " de crise " au Quai d'Orsay aux affrontements sur le terrain entre " gouvernementaux " et " rebelles ", des débriefings à l'état-major des armées boulevard Saint-Germain aux délicates missions d'évaluation des forces en présence, le lecteur est ainsi entraîné au cœur des événements.
Guerre au Rwanda, L'Espoir brisé constitue le témoignage exceptionnel d'un acteur de premier plan : on comprend, en le lisant, comment ce terrible drame s'est noué et quel fut le but politique de la France.

Mémoires de l'auteur, le Général Dominique Delort:

"L'implication française au Rwanda est l'objet d'attaques répétées, et le plus souvent injustes, depuis vingt-cinq ans. Acteur durant les années où la France a essayé de faciliter les conditions d'une négociation entre les parties adverses, j'ai décidé d'écrire mes Mémoires.

Pour une plus grande part de vérité. J'ai souhaité vous informer de la sortie de ce livre préfacé par l'amiral Lanxade, vous connaissez très certainement nombre de français, officiers ou diplomates, cités dans le texte. Le rapport qui doit être rendu, début avril, par la commission histoire au président de la République aura peut-être d'autres angles de vue, en espérant qu'il « n'arrange pas trop la réalité » !

Si certaines de vos relations lisent "Guerre au Rwanda, l'espoir brisé" ils peuvent bien sûr m'en faire une critique, elles seraient les bienvenues, comme la votre. 

Cette prise de contact  peut vous surprendre mais c’est un moyen de vous informer les uns et les autres dans l’incertitude sur l’attitude de la presse face à une part de vérité non conforme au discours ambiant".

24,00 euros