FSALE

Zinovi Sverdloff, né à Nijni-Novgorod le 16 octobre 1884, d’une modeste famille de cette ville située au confluent de la Volga et de l’Oka, célèbre par sa manifestation commerciale annuelle. L’enfant devint assez vite orphelin et, sans ressources, réussit à survivre en accomplissant d’humbles tâches.

Les années passant, il fut sans doute mêlé à des mouvements subversifs, quoi qu’il en soit, sa vie sera toujours entourée d’un certain mystère. Le nom qu’il devait placer dans les premiers rangs de la hiérarchie militaire française fut celui d’un paysan russe qui adopta ce jeune homme perdu, tout au début du siècle. Ce nom, celui d’Alexis Pechkoff n’éveille guère en nous de souvenirs, nous connaissons par contre le pseudonyme de son possesseur : Maxime Gorki, Zinovi Pechkoff vécut donc quelques années durant avec Gorki, puis fit vraisemblablement une fugue qui l’amena en Nouvelle-Zélande. La vie calme de Capri , de Sorrente, ne lui plaisait sans doute pas, il rêvait d’aventures. Lorsqu’il eût retrouvé son père adoptif, il gagna la France avec celui-ci, qui s'exilait pour fuir le régime tsariste. Lorsque Gorki revint en Russie, Zinovi demeura en France et, en août 1914, contracta un engagement dans la Légion étrangère.

Grièvement blessé en 1915, il subit l’amputation d’un bras. Il suivit le comte de Martel dans une mission que celui-ci accomplit auprès de l’amiral Koltchak, commandant les forces russes blanches en Sibérie, puis auprès du général Denikine, en Crimée. C’était l’époque où l’on se figurait, à l’occident, pouvoir juguler le mouvement bolchevik.

Pendant ce temps, le frère de Peckoff – frère par le sang – compagnon de Lénine, devenait premier président du comité exécutif central d’U.R.S.S, c’est à dire, en quelque sorte, chef de l’Etat. L’histoire a retenu, à ce titre, le nom de jakob Sverdloff.

Zinovi acquit la nationalité française en 1923 et poursuivit une carrière tout à tour diplomatique et militaire. Chef de bataillon, il fit la campagne du Rif, au Maroc, en 1925, fut blessé, resta attaché pendant quelques temps à l’état-major du général Lyautey, reçut une nouvelle blessure dan le djebel Sagho en 1934. Entre-temps, il avait été au Levant avec le haut-commissaire Ponsot, avait exercé des fonctions administratives dans le Liban-Sud. En 1940, il n’hésita pas et rejoignit Londres en passant par New York. Le général de Gaulle n’eut garde de ne pas employer selon ses moyens cette recrue de choix. Il représenta le chef de la France Libre d’abord auprès du maréchal Smuts, en Afrique du Sud, puis il fut chef de la mission diplomatique en Chine, à Tokio, après la capitulation japonaise et à Tchoung King, auprès de Tchang-Kaï-Chek. Il était général de brigade depuis 1943.

Général de Corps d’armée, Pechkoff prit sa retraite en 1950, à l’âge de soixante six ans. Il accomplit cependant une mission à Formose pour annoncer à Tchang-Kaï-Chek que la France allait reconnaître officiellement la Chine de Mao et il représenta le gouvernement français aux obsèques du général Mac Arthur.

Le général Pechkoff est mort le 26 novembre 1966. Il était âgé de quatre-vingt-deux ans. Il fut inhumé au cimetière russe de Sainte-Geneviève-des-bois et l’on grava sur sa tombe : « le légionnaire Zinovi Pechkoff ». Il était grand-croix de la Légion d’honneur, médaillé militaire.

Madame Guillemette de Sairigné

"Fils adoptif de Gorki, héros de la Légion étrangère, ambassadeur de France, grand séducteur, Zinovi Pechkoff, surnommé " le manchot magnifique ", est une légende oubliée du XXe siècle. À partir d'archives inédites, notamment sa correspondance avec Gorki, Guillemette de Sairigné signe la première grande biographie de Zinovi Pechkoff.
Nijni-Novgorod, années 1900. Un adolescent traîne sur les bords de la Volga. Il est pauvre, il est juif, un moins que rien dans la Russie tsariste. Mais il croise la route de l'immense Maxime Gorki qui en fait son assistant et l'adopte. Yeshua Sverdlov devient Zinovi Pechkoff.

En exil à Capri avec son nouveau père, il découvre la littérature, la politique, se lie avec Lénine, l'écrivain Bounine ou le chanteur Chaliapine. Mais il brûle d'agir. Quand la Première Guerre mondiale éclate, il s'engage en France dans la Légion étrangère au côté de Blaise Cendrars, connaît la rude vie des tranchées et la gloire des combats – il y perd le bras droit. La France l'adopte à son tour et le dépêche aux États-Unis pour les inciter à entrer en guerre.

En 1918, alors que son frère biologique Iakov Sverdlov s'apprête à devenir le premier chef d'État soviétique, Pechkoff est au coeur de la guerre civile russe, au côté des Armées blanches. Dans les années vingt, au Maroc, il gagne son surnom de " Manchot magnifique " pendant la guerre du Rif. Puis ce sera la Syrie, le Liban, ses premiers succès diplomatiques. Et la France Libre. De Gaulle en fait son envoyé spécial, un général-ambassadeur abonné aux missions délicates, en Chine auprès de Chiang Kaï-Shek, au Japon auprès de MacArthur dont il devient l'ami.
Pechkoff parcourt le monde, connaît tout le monde, séduit tout le monde. Son courage, son goût de la vie, sa connaissance de l'âme humaine ont révélé sa nature, celle d'un héros de roman.

À partir d'archives inédites, notamment la magnifique correspondance avec Gorki, Guillemette de Sairigné signe la première grande biographie de Zinovi Pechkoff.
Prix de la biographie de l'Académie française (Histoire)
Prix Albert Thibaudet, présidé par Antoine Compagnon.

 

Monsieur Bernard Pivot

 "Durant ses dernières années, Edmonde Charles-Roux travaillait à la biographie d'un personnage qu'elle connaissait bien puisqu'elle avait été sa dernière conquête : ­Zinovi Pechkoff. Mais c'était trop tard. Submergée par la documentation, diminuée par l'âge, elle mourut en laissant un manuscrit en friche. Guillemette de Sairigné a en quelque sorte pris le relais en publiant, trois ans et demi après, la monumentale bio d'un des personnages les plus sidérants, fascinants et emblématiques du XXe siècle, Pechkoff, le manchot magnifique." Bernard Pivot.

Prix du livre: 23,90 euros

 

 

amoilalegion.png

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 226 invités et aucun membre en ligne

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.