FSALE

 

Cette terre qu’ils habitent, les hommes ont, de tout temps, cherché à la modeler et à la maîtriser. Ils ont défriché des forêts, asséché des marais, tracé des routes, jeté des ponts au dessus des fleuves, détourné des rivières, creusé des tunnels sous les mers, édifié des temples, des cathédrales, des châteaux, des palais, des manufactures, des usines…
Mais pire que tout, l’homme a cherché de tous les temps à dominer son semblable, à le modeler, à le maîtriser avec un pouvoir qui se veut totalitaire et sans réelles concessions.

 


En fait, quand on s’attarde à réfléchir sur le patrimoine mondial, on s’aperçoit qu’en dehors de ce qui est sculpter par la nature, le reste pour une grande partie n’est que ruines (Pyramides, Pétra, Baalbek, Leptis Magna, Palmyre, Carthage, Teotihuacan, Angkor, Persépolis, etc …).
Fort de ce constat, le monde est en constante évolution, mais jamais celle-ci ne s’est faite aussi rapidement que de nos jours, en sont les causes directes : ordinateur, Téléphone portable, internet et le nucléaire.
Depuis l’avènement de les premières explosions atomiques tombées sur le Japon, l’homme est devenu capable de tout détruire, terre entière et, bien entendu, cela change la donne et les rapports de force de ce monde fragile en augmentation constante du péril et du danger qui sont hors d’atteinte de l’entendement.
Nous ne pouvons qu’éprouver de la peur, de l’inquiétude, l’air du temps est à la sinistrose.
Beaucoup trop de choses nous frappent selon l’information qui nous est donnée par un système dirigé et filtré. Mais l’essentiel est volontairement caché. Il suffit pour s’en rendre compte de la recherche de résultat des manifestations de producteurs de lait qui préfèrent verser leurs produits dans la terre plutôt que les offrir à ceux dans le monde qui crèvent de faim et ils ne manquent, hélas, pas.
Dans tout ce désordre, il en est un qui domine et qui est révélateur, c’est celui provoqué par la déforestation, l’urbanisation, la pollution, les prélèvements inconsidérés. Les menaces qui pèsent sur le monde vivant. Plus de 9500 espèces animales et 30 000 plantes dites « Supérieures » sont aujourd’hui plus ou moins menacées. Mais combien d’autres espèces ont disparu avant même qu’on soupçonne leur existence, et combien de traitements médicaux révolutionnaires ont ainsi été perdus pour l’homme à tout jamais ?
Inconsciemment ou non, les penseurs et les gens dit « civilisés » ressentent un mal être devant ces constats mais il est tellement plus facile de regarder faire que faire qu’ils laissent la place à d’autres pour agir en leur nom…

 

 

Au sujet de notre héros : Monsieur légionnaire...
Comment décliner son identité, sa situation familiale, son âge, son métier, ses origines géographiques, comment le définir avec une poignée de qualificatifs et décrire son physique et sa personnalité ?
A ce stade de la recherche du portrait, nous n’aurions encore qu’esquissé les innombrables traits qui caractérisent notre héros sans réellement avancé même avec la conviction d’être doué d’une intelligence supérieure. Cela parce qu’il manque l’essentiel, son histoire faite d’hérédité, d’apprentissage et d’évènements petits ou grands, mais aussi celle de ses parents et de ses aïeux. Sans elles, il ne serait pas ce que nous souhaitons qu’il soit : unique. Pour autant, retracer sa propre histoire a t’il un intérêt ? Pour lui, sans aucun doute car on peut y gagner de l’estime, la liberté de l’apprécier tel qu’il est malgré ses défauts et ses erreurs. La sérénité, en somme. Et si son histoire peut sembler banale, tant mieux. C’est cette banalité qui donne à la comédie humaine sa splendeur balzacienne et en fait le succès. Aucun sujet n’est plus passionnant que l’être humain, d’autant que pour le comprendre, il faut enrichir ses connaissances de quelques rudiments d’anthropologie, d’histoire, de biologie, de psychologie, etc.

Pour définir notre personnage, il faudra répondre aux questions suivantes et en faire l’amalgame :
- A qui ressemble t-il,
- Son visage,
- Ses mensurations,
- Quel nom et prénom,
- Originalité,
- Citoyenneté,
- A t-il un blason,
- Généalogie,
- Profession,
- Dons,
- Personnalité,
- Réalité de force et apparentes faiblesses,
- Hérédité,
- Convictions,
Autant de difficultés à résoudre et ce n’est pas une mince affaire. L’an prochain le thème de Camerone serait : « Monsieur légionnaire », expression soi-disant valorisante pour notre légionnaire ? A ce sujet, sans langue de bois, il y a beaucoup à dire et ce sera fait dans un avenir très proche. A suivre !
CM

Commentaires   

0 #1 MORISOT 22-09-2022 07:59
Monsieur légionnaire: directeur de l'Institution des Invalides à Puyloubier, je recevais le général Hallo avant la parution de son livre: "Monsieur légionnaire" édité par "la Vauzelle" et je lui disais ne pas être entièrement d'accord avec cette expression. Par la suite, une association marseillaise de "combattants de la Légion" qui oublie les "gros des cuisines" pris ce titre allant jusqu'à son attribuer l'exclusivité avec exubérance et indécence. Une réflexion s'impose en toute objectivité...

You have no rights to post comments

amoilalegion.png

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 437 invités et aucun membre en ligne

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.