FSALE

Chaque année la comtesse du Luart, marraine du 1er REC invitait la veille de Camerone toutes les familles du Régiment.

Les Officiers, sous-officiers et brigadiers-chefs (ses préférés disaient-elles) se retrouvaient dans l'un des meilleurs hôtels de la ville d'Orange.

Cette année le chef de corps le colonel Henri Leinekugel le Cocq invitait à cette tradition qui restent bien établie, deux présidents d'Amicale, celui d'Aubagne et de Vaucluse.

Ainsi se retrouvaient tels deux complices, cravatés d'une manière non réglementaire, nos représentants qui ne pouvaient ne pas répondre à cette invitation particulièrement appréciée qui honorait tous les Anciens légionnaires.

Occasion pour nous de remettre en mémoire l'histoire de cette grande dame, marraine de nos cavaliers:

Comtesse Ladislas du Luart, marraine éternelle du 1er REC.
Née le 6 février 1898 à Saint-Pétersbourg (Russie) et morte le 21 janvier 1985 à Neuilly-sur-Seine (France), est issue d'une famille princière du Caucase, son père, le général Hagondokoff
est gouverneur militaire et commandant en chef des forces impériales en Extrême-Orient, Ataman des Cosaques de l'Amour.
Elle est infirmière bénévole à l’hôpital militaire de Circassie à 19 ans. Elle épouse le capitaine Nicolas Bagenoff de la Garde impériale, grièvement blessé. Le ménage s’installe en Chine, en raison de l’exil de l’époux. Celui-ci décède.
Rejoignant les États-Unis puis la France, en 1934, elle épouse le comte du Luart. Pendant la guerre d'Espagne, elle conçoit, crée, finance, mais surtout anime et dirige une antenne chirurgicale mobile afin de porter assistance aux blessés. Cette antenne est constituée de médecins et chirurgiens militaires, aidés d’infirmières. Avec une quarantaine de véhicules aménagés qui permettent une grande rapidité de mise en place, elle participe à la bataille de France de mai à juin 1940, la campagne de Tunisie de 1943, la campagne d’Italie auprès du maréchal Juin, puis avec le maréchal de Lattre de Tassigny et la 1ère Armée qu’elle suit jusqu’en Autriche.
En novembre 1943, près de Rabat au Maroc, la comtesse Ladislas du Luart accepte, à la demande du lieutenant-colonel Miquel, de devenir la marraine du 1er REC. Ses actions militaires lui valent plusieurs citations et l’honorariat du 1er REC dans lequel elle est nommée légionnaire d’honneur de 1re classe, le 11 novembre 1943, brigadier d’honneur, le 1er janvier 1944 et brigadier-chef d’honneur, le 25 décembre 1944. Le soir de Noël 1943, elle offre aux légionnaires du 1er REC, rassemblés dans la clairière de la Mamora, leur premier cadeau de Noël.
Plus tard, elle crée un centre militaire de détente au camp de Chenoua pour les légionnaires et soldats du 2e corps d’armée qui séjournent à Alger. Depuis le retour en France du 1er REC en 1967, elle honore de sa présence tous les grands moments de la vie du régiment : Noël, Saint-Georges, Camerone, passations de commandement. Commandeur de la Légion d’honneur, grand officier de l’ordre national du Mérite, elle totalise six citations, dont trois à l’ordre de l’armée.
Elle décède le 21 janvier 1985. Date à laquelle le régiment lui rend chaque année ses hommages et lui témoigne de son éternelle gratitude.

 

You have no rights to post comments

amoilalegion.png

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 267 invités et aucun membre en ligne

Paramétrages de cookies

×

Cookies fonctionnels

Ce site utilise des cookies pour assurer son bon fonctionnement et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Nous ne les utilisons pas à des fins publicitaires. Si ces cookies sont bloqués, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

Réseaux sociaux/Vidéos

Des plug-ins de réseaux sociaux et de vidéos, qui exploitent des cookies, sont présents sur ce site web. Ils permettent d’améliorer la convivialité et la promotion du site grâce à différentes interactions sociales.

Session

Veuillez vous connecter pour voir vos activités!

Autres cookies

Ce CMS Joomla utilise un certain nombre de cookies pour gérer par exemple les sessions utilisateurs.