Imprimer
Catégorie : Infos FSALE
Affichages : 854

A l’occasion de cette journée la cérémonie a eu lieu devant un rarissime monument édifié au cimetière Saint-Pierre d’Aix en Provence. Ce monument du souvenir indochinois de l'architecte Delaval (1926) sert de cadre notamment à la cérémonie  d’hommage aux morts en Indochine. L'inscription en caractères nôm "Le ciel européen brille la loyauté du peuple viet" est complétée sur la base par une plaque en français "Aux Indochinois morts au service de la France pendant la grande guerre 1914-1918- Le Souvenir Indochinois", tandis que sur les faces latérales se trouvent 89 noms dont l'étude prosopographique permet de rappeler ce que furent la vie et la mort des travailleurs indochinois dans la XVe région à Salin de Giraud, Saint-Chamas ou Sorgues, entre autres, et d'évoquer les ravages de l'épidémie de grippe qui frappa en mars et avril 1919 ces travailleurs installés au dépôt des infirmeries à Aix, dans l'attente de leur rapatriement. Une autre plaque posée par l’Association nouvelle des anciens et amis de l’Indochine (ANAI) rappelle les morts indochinois de la guerre d’Indochine.

Au centre porte-drapeau, le Président Jean-Claude Pierron lui-même !

Bruno Cassette sous-préfet de l’arrondissement d’Aix, présidait cette cérémonie et a lu le message de Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’état auprès de la ministre des Armées en présence des autorités civiles et des associations d’anciens combattants dont notre Amicale.

Moment fort de la cérémonie, l’interprétation d’un chant de circonstance « Marie Dominique » dont les paroles écrites par Pierre-Marc Orlan conte l’histoire d’un soldat plein de jeunesse qui découvre les réalités de l’Indochine. Si l’intéressé célèbre poète et écrivain était un ancien marsouin nombre de ces œuvres ont été souvent inspirées par son frère : le légionnaire Jean Dumarchey. Belle communion entre frères d’armes.