Imprimer
Catégorie : Infos FSALE
Affichages : 433

 

Comment donc, avec beaucoup d’imagination pourrait-on penser qu’un défunt puisse assister à ses propres funérailles à partir de « l’ailleurs » où désormais il repose…

C’est ainsi qu’on entendait ce samedi 5 septembre 2020 dans les rangs des participants qui accompagnaient la famille du lieutenant-colonel (er) Maurice Clerc pour un ultime hommage le concernant : « C’est Maurice qui doit être content ! »

 

Mise en place, général Guignon en tête !

En fait, le président Jean-Claude Pierron et les membres de l’Amicale des Anciens de la Légion étrangère du pays d’Aix et de la Sainte Baume souhaitaient, au moment du dépôt de l’urne contenant les cendres de Maurice Clerc, de marquer cet événement par une cérémonie, vibrant adieu à la mémoire d’un Vice-président qui a  toujours beaucoup plus pensé aux autres qu’à lui-même.

« Maurice » (comme tous l’appelaient), c’était l’exemple même de l’officier, ancien de la Légion, qui a toujours fait montre d’un réel intérêt et de remarquables actes de générosité vis-à-vis des plus démunis d’entre nous. Ancien directeur de l’I.I.L.E, adhérent de longue date de l’Amicale, il participait activement à la destinée de celle-ci, considérant avec justesse et clairvoyance, que c’était encore un moyen de rendre les meilleurs services à une Institution qui représentait à ses yeux : «  le kilomètre zéro de la solidarité légionnaire ».

Lieutenant-colonel (er) Maurice Clerc

Le major Pierre Jorand avait lors d’une soirée confidence recueilli le testament de « Maurice » et si dans une lettre signée par le Colonel lui-même, étaient rassemblés les mêmes mots que l’éloge funèbre lue avec une émotion contagieuse par le lieutenant-colonel Daniel Bouchez;  il n’en restait pas moins vrai, qu’elle honorait à sa juste mesure et représentait ce que fut la vie d’une belle personne qui avait fait sienne la devise de la Légion : « Honneur – Fidélité ».

A Dieu, mon Colonel, du lointain de votre « ailleurs », vous pouvez compter sur nos pensées et notre affection pour votre épouse Thérèse que nous soutiendrons en toute circonstance.

Pour clôturer cette journée, un déjeuner regroupait autour des Anciens légionnaires au cercle de l’IILE, les membres de la famille du défunt, de quoi conclure une belle et noble réunion d’une élégante manière, qui devait plaire à « Maurice » du lointain de son ailleurs où désormais il repose en paix !

CM