FSALE

 A la veille de la commémoration du centenaire de l'armistice du 11 novembre 1918.

Un grand merci au général (2s) Jean-Pierre Jacob, de partager un beau poème signé A. SPIC:

 

Marcher sans murmurer, dans la boue, la poussière,

Grelotter en hiver, l’été avoir bien chaud,

Sous un ciel assombri ou rempli de lumière,

C’est ça… être un héros !

 

Avoir le dos meurtri pendant des kilomètres,

Par un sac torturant et pourtant, porter beau,

Etre parfois bien las… ne jamais le paraître,

C’est ça…être un héros !

 

Par un matin brumeux, où tout n’est que grisaille,

Se trouver tout à coup dans un convoi auto,

Emporté, soulevé, comme un fétu de paille…

C’est ça… être un héros !

 

Et puis marcher encore à tâtons, en silence,

Suivre un interminable et tortueux boyau,

Pendant que les obus éclatent en cadence,

C’est ça… être un héros !

 

Dormir en ayant faim et, les pieds dans la glaise,

Attendre patiemment l’arrivée du cuistot,

Sans même marmonner qu’il en prend à son aise,

C’est ça… être un héros !

 

Rester pendant des jours et des semaines,

Sans pouvoir se laver, se grattant jusqu’aux os,

Faire la chasse aux poux, les tuer par douzaines,

C’est ça… être un héros !

 

A l’heure « H », enfin, bondir de la tranchée,

Franchir le parapet avec fougue et brio,

Pour se jeter ardent dans l’atroce mêlée,

C’est ça… être un héros !

 

Tomber, hélas, frappé par l’aveugle mitraille,

Et reposer là-bas, dans le petit champ clos,

Où sont les croix de bois près du champ de bataille.

C’est ça… être un héros !

 

Mais vous, auréolés d’exploits légendaires,

Qui sous tous les climats aller semer vos os,

Vous que le monde entier admire, ô légionnaires,

Vous êtes ces héros !...

 

O vous, mes légionnaires, vous les saints de la guerre,

Lorsque viendra la paix que vous forgez là-haut,

Puissiez-vous, et que Dieu exauce ma prière,

Demeurer des héros !...

 

d’après A.SPIC

 

amoilalegion.png

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 601 invités et aucun membre en ligne