FSALE
vendredi 28 septembre à 19h30: Projection du film "jeunesse aux coeurs ardents" à Puyloubier

vendredi 28 septembre à 19h30: Projection du film "jeunesse aux coeurs ardents" à Puyloubier

Film de Cheyenne Carron en projection à Puyloubier à 19h30 "salle des Vertus" en présence de la réalisatrice:

Allez à l'ESSENTIEL" de l'information avec l'actu Légion étrangère

Allez à l'ESSENTIEL" de l'information avec l'actu Légion étrangère

Nouvelle rubrique: L'ESSENTIEL Journaux d'actualités sélectionnées par la Communication Légion étrangère.

Cérémonies mémorielles à Villers-Cotterêts des combats du RMLE en 1918

Cérémonies mémorielles à Villers-Cotterêts des combats du RMLE en 1918

CEREMONIES  DU  12 SEPTEMBRE  ORGANISEES  PAR  LA  FSALE        (Avec un concours des plus efficaces de l’AALE de l’Oise) Pour bien comprendre l’importance de ces 2 cérémonies, à la Nécropole…

-->

Le colonel (er) Bernard Dufour a demandé à un de ses amis de passage à Douzillac en Dordogne de visiter la tombe du caporal Maine, héros rescapé de la bataille de Camerone, inhumé dans le cimetière de la ville.

“La 3 du 1er est morte, mon Colonel, mais elle en a assez fait pour que, en parlant d’elle, on puisse dire: elle n’avait que de bons soldats!” Cette magnifique phrase a été écrite par le caporal Berg, désigné par les survivants du combat de Camerone pour adresser le 1er mai, un compte rendu de la bataille au colonel Jeannigros.

De bons soldats ? “Le combattant capable d’obéissance et de direction dans son action, c’est le sentiment qu’il a de la discipline, c’est son respect des chefs, sa confiance en eux, sa confiance dans ses camarades, sa crainte qu’ils puissent reprocher de les avoir abandonnés dans le danger, son émulation d’aller où vont les autres, sans plus trembler qu’un autre, son "esprit de corps" en un mot.”

Pour le légionnaire, c’est aussi l’identification personnelle à une famille dans laquelle il se reconnait progressivement et qui lui donne comme vertus essentielles: l’honneur et la fidélité. Dans le testament de Camerone, le général Olié aborde cette question de l’honneur légionnaire: “C’est à ce degré élevé que se réalise la mue de l’homme en soldat, quand libéré par son adhésion, il ne ressent plus sous le Képi blanc les contraintes de la discipline mais perçoit en revanche la fierté de son appartenance à la Légion, fierté faite de l’estime de soi et de celle de ses pairs qui implique l’acceptation totale du devoir et la détermination d’être toujours digne du patrimoine de gloire que ses anciens lui ont légué.”

Maine et ses compagnons ont donné Camerone à la Légion, ce testament s’est concrétisé maintes fois lors de combats ultérieurs.

Voir cette tombe en parfait état, conséquence d’un entretien suivi est réconfortant; ne dit-on pas que "nos chers disparus ne seront réellement morts que lorsque ceux-ci sortiront de la mémoire des vivants"…

Merci à l’ami du colonel pour ces photos récentes.

 

Enregistrer

Enregistrer

amoilalegion.png

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 417 invités et aucun membre en ligne