Imprimer
Catégorie : Décès
Affichages : 1292

"les obsèques du Caporal-Chef Philippe Dosh se dérouleront le vendredi 15 octobre 2021  comme suit:
             - 9 HEURES 30: Mise en bière au siège des Pompes Funèbres GARRETA, 11 rue René PANHARD à NARBONNE (11000)
             - 10 heures : inhumation au Cimetière de Bizanet, rue Jean-Jacques Rousseau.
Selon la volontéde la famille, il n'y aura pas d'Office religieux mais simplement une petite cérémonie militaire et amicale regroupant autour de la sépulture la famille , les Anciens Légionnaires, les Anciens Combattants et leur drapeau et les Amis.
A l'issue une petite collation sera organisée par la famille à Bizanet.
« Après 22 ans et 6 mois dans la Légion Etrangère, débutée à 17 ans qui l'a conduit sur divers théâtres d'opération, Philippe Dosch à poursuivi en parallèle à ses activités professionnelle différentes actions de bénévolat qu'il avait déjà commencées en milieu militaire.
Partout où il est passé, on la vu prendre des responsabilités associatives afin d'améliorer le quotidien de ses semblables que ce soit en animant des sociétés sportives ou des associations d'anciens où il avait des fonctions sociales.
Lorsque l'occasion s'est présentée, il n'a pas hésité à mettre sa vie en danger, comme il l'avait fait sur le théâtres d'opération, afin de protéger des vies et des biens.
Toutes se actions lui ont valu de recevoir pas moins de cinq témoignages de satisfaction, six lettres de félicitations, deux lettres de témoignage et une lettre de remerciement.


Ayant servi successivement au 2ème REP, 3ème REI;, 4ème RE et 13ème DBLE, il est titulaire de la Croix du Combattant, du Titre de reconnaissance de la nation, de la médaille de la Défense nationale (or), de la Médaille pour acte de courage et de dévouement (bronze), de la Médaille OM (agrafes Zaïre et Liban) et de la Médaille de la jeunesse et des sports.
Son passé élogieux mérite une présence nombreuse de tous ses Amis et notamment de tous les Anciens Légionnaires des Pyrénées-Orientales.
Salutations Légionnaires".
Jacques Boquel.