FSALE

 

Chef de bataillon COLIN Jean Eugène :

Né le 11 décembre 1872 à Romans –(Isère).

Engagé volontaire le 16 octobre 1891 au 158éme RI-

Caporal le 14 décembre 1893- Sergent le 9 octobre 1894-

Sergent-fourrier le 12 janvier 1895- Sergent-major le 6 novembre 1895-

Sous-officier élève-officier à compter du 1 avril 1899-

Sous-lieutenant le 1 avril 1899- Lieutenant le 1 avril 1901 au 12éme bataillon de Chasseurs à pieds

Après un temps d’interruption, affecté au 1er Régiment étranger le 24 février 1906.

                  Campagnes avec le 1er RE :

Algérie du 27 février 1906 au 22 novembre 1907- Maroc du 23 novembre 1907 au 10 mars 1908-

Algérie du 11 mars 1908 au 29 mars 1909- Maroc du 20 mars 1909 au 15 novembre 1909-

Algérie du 16 novembre 1909 au 8 octobre 1910- Maroc du 9 octobre 1910 au 11 mars 1911-

Maroc du 19 mars 1911 au 22 mars 1911-Algérie du 23 mars 1911 au 8 avril 1911-

Tonkin du 9 avril 1911 au 31 avril 1912,

                  Autres affectations :

Affecté au BFC du 1er RE le 9 avril 1911-

Affecté au BFC du 2éme RE le 1 juillet 1912-

Affecté au 2éme RE le 27 mars 1913, nommé capitaine-

Etat-Major de la Division Marocaine, 1ére Brigade, le 27 novembre 1915.

Affecté au RMLE le 2 février 1918, Chef de bataillon le 15 février 1918.             

Tué à l’ennemi le 26 avril 1918-

                  Citations :

A l’ordre du Régiment ( 2éme RE) le 7 octobre 1915 : « Adjoint au Chef de Corps a, au cours des combats du 25 septembre au 2 octobre 1915, assuré les liaisons d’une façon parfaite, sous un feu des plus violents. D’un dévouement absolu, d’une activité inlassable, s’est dépensé sans compter. »

A l’ordre du Corps d’Armée le 19 septembre 1917 : « Au cours des opérations du 17 au 25 avril s’est dépensé avec ardeur et un dévouement infatigables, s’acquittant en outre de plusieurs missions de reconnaissances périlleuses dans un secteur violemment battu par l’ennemi. Officier du plus grand mérite et d’une conscience qui n’a d’égale que sa modestie. »

A l’ordre de la 1ére Armée le 12 juin 1918 : « Officier de grande valeur, est tombé glorieusement en tête de son bataillon pendant l’attaque du 26 avril 1918. »

                  Décorations :

Médaille du Maroc, avec agrafe Oujda-

Officier de l’ordre Ouissam Alaouite-

Chevalier de la Légion d’Honneur-

Chevalier de l’ordre de Saint-Anne de Russie-

Croix de guerre-

INSCRIPTION dans le livre d’or de Romans-sur-Isère- et monument aux morts de Puyloubier.

                                                     ========================

                                                     Capitaine SANDRE Charles :

 

Né le 01 juillet 1882 à St-Josse-Ten-Noode en Belgique.

Engagé volontaire au 2éme RE le 20 octobre 1904-

Caporal le 1 juin 1905- Sergent-fourrier le 1 avril 1906-

Sergent le 1 juin 1907- Elève officier le 1 février 1909-

Sous-lieutenant le 1 octobre 1909- Lieutenant le 1 octobre 1910-

Capitaine le 2 juillet 1915-

                  Campagnes :

Maroc le 9 juillet 1907 : affaire de Taddit et Sidi-Brahim-

Maroc le 1 aout 1908 : Camp de Médiouna-

Maroc le 2 aout 1908 : Combats de Rafka-

Champagne en septembre 1915-

Affecté RMLE 1 septembre 1916-

Verdun en aout 1917- et Somme en avril 1918-

                  Citations : blessé le 21 septembre 1915, par éclats d’obus-

A l’ordre de la Division Marocaine le 9 octobre 1915 : « Commandant de compagnie de toute première valeur qui s’est dépensé sans compter. A été sérieusement blessé en dirigeant, avec son activité coutumière, un travail de construction de boyaux exécuté par sa compagnie. »

A été tué le 26 avril 1918, au cours de la contre-offensive sur le plateau de Villers-Bretonneux.

A l’ordre du Corps d’Armée : « Officier du plus beau caractère, tout de droiture, d’énergie et de volonté. Légionnaire dans l’âme, adoré de ses hommes. Est tombé glorieusement à la tête de sa compagnie le 26 avril 1918 en menant un dur combat sur un terrain fauché par de nombreuses mitrailleuses. »

                                                     ==========================

                                  

                                                     Lieutenant EFREMOFF Paul :

Né le 1er janvier 1873 à Astrakan en Russie.

Cadre de conduite du Corps Expéditionnaire Russe en France (CERF).

Nommé sous-lieutenant de réserve à titre étranger le 19 mars 1915.

Détaché à la 22éme section du COA le 12 aout 1915.

Affecté RMLE le 29 septembre 1916.

Nommé lieutenant à titre temporaire et à titre étranger le 11 aout 1917.

                  Campagnes :

                                   -Champagne 16 juin 1915-en juillet 1916.

                                   -Champagne en avril 1917- Verdun en aout 1917.

                                   -Somme en avril 1918. Tué à l’ennemi le 26 avril 1918-

Décédé, zone de Cachy, à Hangard en Santerre. (Somme)-

 

                  Citations :

A l’ordre de la Division Marocaine : « A brillamment commandé sa section pendant les combats d’aout 1917, faisant preuve d’une réelle bravoure et d’une belle énergie. »

A l’ordre du Corps d’Armée : « Très brave officier, admirable de sang-froid. Est glorieusement tombé le 26 avril 1918 en menant sa section à l’attaque, sur un terrain violemment battu par les mitrailleuses ennemies. »

 

                                                                                        Major (er) MIDY-FSALE

                                                                                      En charge de la mémoire.

                                                             

                 

 

 

 

 

amoilalegion.png

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 215 invités et aucun membre en ligne