FSALE
Histoire: 1954 à 1962, la Légion étrangère à Sidi Bel Abbès (4)

Histoire: 1954 à 1962, la Légion étrangère à Sidi Bel Abbès (4)

  Histoire : de novembre 1954 à octobre 1962, la Légion Etrangère à Sidi-Bel-Abbès (4).

Mémoire: Réflexion du général Gaultier ancien président de la FSALE

Mémoire: Réflexion du général Gaultier ancien président de la FSALE

  Le général Louis-Antoine Gaultier a été président de la FSALE de septembre 1966 à décembre 1969. Excédé par ce qu’il appelait: “les querelles qui épuisent nos globules rouges”. “Trop…

Il y a 40 ans: la Légion étrangère saute sur Kolwezi

Il y a 40 ans: la Légion étrangère saute sur Kolwezi

  Le samedi 19 mai 2018, les anciens légionnaires ayant participé à l’opération « Bonite » se retrouvaient accompagnés de leurs proches pour commémorer les 40 ans de l’intervention de la Légion…

-->

Après l’inauguration du Monument Indochine le 7 mai 2000 par le ministre Jean-Pierre Masseret en présence de millier de personnes, le « comité Monument d’Indochine » a été créé dans le but de veiller à la pérennité du souvenir des soldats des campagnes d’Indochine morts pour la France et de coordonner une cérémonie annuelle autour du 7 mai, date anniversaire de Diên Biên Phu ou du 8 juin, journée nationale d’hommage aux morts pour la France des campagnes d’Indochine.

 

 

 

Probablement seul monument d’architecture traditionnelle authentiquement viêtnamienne en France, le « Pagodon » a été réalisé dans le village de Lac Thô, district de Thuân Thanh, province de Bac Ninh dans le delta du fleuve rouge. Ce monument a été embarqué le 2 mars 2000 à Haï Phong à destination du Havre pour arriver à Dinan le 4 avril 2000.La stèle et le brûle-parfum sont protégés d’un pagodon de bois précieux, « Go Lim » dit « bois de fer », aux angles recourbés et couvert de tuiles.

 

Cette année, une cérémonie départementale présidée par Yves Le Breton, préfet des Côtes d’Armor rendait un hommage aux morts pour la France au cours de la campagne d’Indochine.

Après un lever des couleurs effectué par un ancien parachutiste et un ancien légionnaire, avant les dépôts de gerbes, le préfet devait lire le message de madame Sylvie Goulard, ministre de la Défense.

 

Dépôts de gerbes traditionnels et la cérémonie s’enrichissait, dans la tradition viêtnamien, d’une remise de bâtonnets d’encens et de fleurs effectué par les autorités, les anciens combattants, les anciens parachutistes et légionnaires puis par le public. Geste simple et symbolique, cette offrande très appréciée était faite à la mémoire des morts pour la France en Indochine.  

Nous remercions monsieur Patrick Desjardins de nous autoriser la publication de cet article dans le site de la FSALE.

Pour de plus amples renseignements:

Cliquez:  http://www.emeraude-journal-infos.com/2017/06/dinan-hommage-aux-soldats-des-campagnes-dindochine-morts-pour-la-france/

 

amoilalegion.png

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 179 invités et aucun membre en ligne