FSALE
Le code d'honneur et la prière de l'ancien légionnaire

Le code d'honneur et la prière de l'ancien légionnaire

Pour mémoire: Deux anciens légionnaires, un venant de Puyloubier hébergé à l'hôpital Laveran de Marseille et un autre à Auriol dans sa propre chambre, avaient été retrouvés après  leur décès…

Journée du 12ème anniversaire de la création de l'ALOC

Journée du 12ème anniversaire de la création de l'ALOC

L'Amicale des Légionnaires d'origine coréenne (ALOC) à la fête !   Au bar, au cours du pot, deux musiciens amateurs offraient un concert de musique traditionnelle coréenne avec un accordéon…

CA de la FSALE au Fort de Nogent 16 novembre 2017

CA de la FSALE au Fort de Nogent 16 novembre 2017

  Le C.A. de la FSALE s’est réuni au fort de Nogent le jeudi 16 novembre à 9h30. A cette occasion, il avait été décidé une organisation « innovante », dans le…

-->

huile sur toile de madame Isabelle Maury

 

J’étais assis à son côté pour le déjeuner qui suivait le grande réunion annuelle de l’Assemblée Générale de la Fédération des Sociétés d’Anciens de la Légion Etrangère (FSALE) qui s’était déroulée au fort de Nogent implantation du Groupement de Recrutement de la Légion Etrangère (GRLE) qui nous accueillait.

Cet ancien m’intriguait de par son allure d’ancien baroudeur qui affichait son passé qui avait été glorieux vu le nombre impressionnant de médailles qui ornaient sa poitrine qui représentaient ‘une vraie parcelle de gloire”.

J’entrais en conversation avec une question qui me venais à l’esprit à ma grande surprise, elle correspondait inconsciemment à ma curiosité le concernant: “ Je vois que vous avez fait l’Indochine, avez-vous aimé ce pays ?”. Il me regarda d’un regard interrogateur et la réponse cingla: “Non!”.

Surpris et décontenancé, je pensais que la conversation se terminerait là, mais à ma grande satisfaction mon interlocuteur repris la parole: “ voyez-vous, je n’aime pas l’Indochine et je n’aime pas en parler, j’ai connu beaucoup de déceptions sur cette terre lointaine. Quand je suis arrivé là-bas en 1946, comme jeune légionnaire, j’avais tout simplement besoin de poser mon sac et de changer d’air après la succession de choses que j’avais encaissé entre 1940 et 1945. En fait, la vraie raison de mon désamour était dans la découverte que ma mission là-bas, même au niveau du simple combattant, était plus politique et diplomatique que militaire. Et pourtant, cette histoire d’Indochine, celle de la colonisation avait tout pour réussir, la greffe était féconde sur cette terre d’Asie si belle, si riche et si insouciante. S’installait doucement une vie commune qui s’apparentait, par la suite, curieusement à une sorte de mariage de raison forcé, néanmoins, nous étions encore dans la séduction, il s’est passé une belle histoire entre les peuples français et vietnamiens, que je qualifie, sans me tromper, d’une belle histoire d’amour. Vous pouvez demander à mes camarades qui ont fait l’Indo, ils sont très nombreux à avoir eu le coup de foudre pour ce peuple et ce pays”.

Alors que ses compagnons d’armes s’y épanouissaient, après les restrictions de la Seconde Guerre mondiale, pourquoi mon interlocuteur ne parvenait-il pas à trouver cette sérénité de la conscience et d’assouvissement des sens, dans cette magnifique liberté d’esprit d’où étaient absentes les notions de péché et de morale qui régnaient alors ? la vérité était, peut-être, que tout simplement mon Ancien devait être d’une nature extrêmement prude. Ce “gros soldat” devait pouvoir aplatir un grenadier allemand mais fondre de timidité devant une jeune et jolie femme. J’aurais aimé qu’il me parle des bruits des animaux de la forêt lorsqu’il montait la garde dans le mirador d’un poste isolé situé à l’orée d’un village. De cette grande solitude qu’il devait ressentir avant de s’endormir à même le sol et que son imagination se mettait à divaguer, ce que les légionnaires appellent le cafard.

Qu’il me parle des fumeries d’Opium et des salles de jeux des quartiers chinois, des virées nocturnes.

Il me dit, après un temps de silence: “ J’ai tourné la page heureusement. La contribution de la Légion étrangère à la tentative de maintenir l’Indochine dans l’Empire français, se heurtait à un processus d’émancipation irréversible donc absurde et inutile, mais quand même émouvant comme le sont la plupart des causes perdues. J’ai beaucoup de mal à évoquer, sans être sous l’emprise de l’émotion, les vies fracassées de mes camarades disparus dans l’anonymat, frappés au détour d’une embuscade, fauchés par une rafale de PM, dévastés jusqu’au plus intime par les éclats de grenade reçus dans le ventre. Toute une génération de légionnaires magnifiques, intrépides, la vie est injuste et fragile. Les légionnaires aimaient tant ce pays, qu’ils en épousaient les femmes qui leur donnaient des enfants à la beauté stupéfiante… Mais je retiens surtout, que cette guerre lointaine était ignorée de la métropole. Là-bas en France, en 1946, il fallait s’amuser après 5 ans passés sous l’occupation allemande.

En fait, il régnait une extrême confusion qui entraînait les causes les plus diverses et les changements incompréhensibles pour nous des lignes stratégiques, en particulier, après la démission du général de Gaulle au début de l’année 1946 La rivalité des personnes clés de la IVème République s’affichait aussi entre le général Leclerc et l’amiral d’Argenlieu qui laissait libre champ au jeu ambigü et à l’habileté d’un Hô Chi Minh à défaire toutes les tentatives françaises de parvenir à un compromis. On sait aujourd’hui ce qu’il advint de cet épisode diplomatique, conséquence de l’effritement progressif du contenu des accords du 6 mars 1946, l’ultime tentative pour sauver la paix allait inexorablement conduire à une guerre qui débuta réellement fin 1946.

En avril 1946, le général Leclerc “jette l’éponge” estimant ne pas avoir les coudées franches. Sainteny, lorsqu’il fut de retour en 1947, n’eut de cesse de faire valoir la ligne qui consistait à traiter avec Hô Chi Minh pour sauver ce qui pouvait encore l’être. Trop de choses auraient pu être éviter, c’est bien pour cela que je n’aime pas parler de l’Indochine”.

Le repas se terminait, mon Ancien me salua avec un dernier mot: “la guerre d’Indochine a été un génocide pour les soldats français. Pour finir: “demandez donc, par curiosité aux jeunes qui regardent le passé avec les yeux d’aujourd’hui ce qu’ils pensent de cette guerre d’Indochine; vous comprendrez pourquoi je n’aime pas en parler.

 

CM

 

IMAGE
Le code d'honneur et la prière de l'ancien légionnaire
vendredi 24 novembre 2017
Pour mémoire: Deux anciens légionnaires, un venant de Puyloubier hébergé à l'hôpital Laveran de Marseille et un autre à Auriol dans sa propre...
IMAGE
Décès de l'ancien légionnaire André Messarot - mle 48 449
jeudi 23 novembre 2017
André Messarot alias Andràs Meszaro Mle: 48 449    Le colonel (er) Pierre Brière, président, et les membres de l’AALE de la Côte-d’Or (...
IMAGE
Journée du 12ème anniversaire de la création de l'ALOC
jeudi 23 novembre 2017
L'Amicale des Légionnaires d'origine coréenne (ALOC) à la fête !   Au bar, au cours du pot, deux musiciens amateurs offraient un concert de...
IMAGE
la BD et la Légion
mercredi 22 novembre 2017
 Bientôt, reprise des aventures de Cabé dans "Képi Blanc".  
IMAGE
Gloire à la Légion par le major (er) Hubert Midy (Suite 8 et fin)
mardi 21 novembre 2017
    BATAILLE D’EL ALAMEIN (1942) : Lieutenant-colonel AMILAKVARI : « Nous étrangers, nous n’avons qu’une seule façon de prouver à la...
IMAGE
Gloire à la Légion par le major (er) Hubert Midy (suite 7)
lundi 20 novembre 2017
Le 14 avril 1908, la 3éme compagnie montée du 1er Régiment Etranger atteint dans la palmeraie de Bou Denib, le Ksar, foyer de la résistance....
IMAGE
le "Beaujolais-nouveau" est arrivé à l'Amicale d'Aubagne
dimanche 19 novembre 2017
Ce n’est pas le fait d’avoir une capacité d‘accueil restreint au sein de leur siège social rénové qui pourrait empêcher une trentaine de...
IMAGE
La lettre du BARLE n°15 Novembre 2017
samedi 18 novembre 2017
IMAGE
CA de la FSALE au Fort de Nogent 16 novembre 2017
vendredi 17 novembre 2017
  Le C.A. de la FSALE s’est réuni au fort de Nogent le jeudi 16 novembre à 9h30. A cette occasion, il avait été décidé une organisation...
IMAGE
Gloire à la Légion par le major (er) Hubert Midy ( suite 4 )
vendredi 17 novembre 2017
CORPS EXPEDITIONNAIRE AU TONKIN (1884) :   Général De NEGRIER (1884) : « Vous autres, légionnaires, vous êtes soldats pour mourir et je vous...
IMAGE
Décès de l'ancien adjudant-chef Voltos Di Rado à Allauch
vendredi 17 novembre 2017
  Le capitaine (er) José GIL, président, et les membres de l'amicale des anciens de la Légion étrangère d'Aubagne et sa région ont le regret...
IMAGE
Mémoire: "Pourquoi écrire"... Témoignage
jeudi 16 novembre 2017
Je me reporte à Djibouti, en plein pays Afar. Alors que nous marchions sur les pistes caillouteuses du parc national de la forêt du Day, dans les...
IMAGE
A la gloire de la Légion par le major (er) Hubert Midy (suite 3)
jeudi 16 novembre 2017
  Campagne de France (1870)   Général Peytavin: “La Légion vient de faire la besogne d’une division entière.” Pierre 1er de Serbie fait...
IMAGE
A la Gloire de la Légion par le major (er) Hubert Midy (suite 2)
mercredi 15 novembre 2017
La bataille de l'Alma qui se déroula pendant la journée du 20 septembre 1854 sur les rives du fleuve L'Alma, près de Sébastopol est considéré...
IMAGE
AALE Aubagne: décès d'un ami-sympathisant M. Francis Sciacca
mardi 14 novembre 2017
Le capitaine (er) José Gil, président et les membres de l'Amicale des Anciens Légionnaires d'Aubagne et sa région ont le regret et la tristesse...
IMAGE
Gloire à la Légion étrangère par le major (er) Hubert Midy (suite)
mardi 14 novembre 2017
  DEPART POUR LE MEXIQUE (1863) : Le général Deligny, commandant  la Division d’Oran, venu saluer les légionnaires sur le départ :...
IMAGE
11 novembre avec l'amicale d'Aubagne et sa Région
mardi 14 novembre 2017
l'AALE d’Aubagne et de sa Région était présente aux commémorations du 11 novembre sur trois communes.   Aubagne: 9h30 à 11h00: Une forte...
IMAGE
A Villiers Adam dans le 95, malgré le vent, la pluie...
lundi 13 novembre 2017
Samedi 11 novembre 2017, Affrontant le vent et la pluie, Le président, l’adjudant (er) Bernard Dupuis et les anciens légionnaires de l’amicale...
IMAGE
A la Gloire de la Légion par le major (er) Hubert Midy
lundi 13 novembre 2017
Le major (er) Hubert Midy, chargé de la mémoire auprès de la FSALE nous propose … un florilège de citations à la gloire de la Légion...
IMAGE
Info: reprise de la BD dans "Képi Blanc"
dimanche 12 novembre 2017
Nous avons décidé le capitaine (er) Louis Perez y Cid et moi-même de reprendre une page mensuelle de BD des aventures du caporal "cabé" pour...
IMAGE
Une information qui ne peut pas nous laisser indifférents !
vendredi 10 novembre 2017
Impossible, pour nous, de ne pas être sensibles à ce « Mur du chagrin » réalisé en Russie. Cette réalisation spectaculaire est un hommage...
IMAGE
Commémoration de l'Armistice du 11 novembre 1918
jeudi 9 novembre 2017
Eté 1918, si le traité de Brest-Litovs a permis à l’Allemagne, en provoquant la réédition de la Russie, de concentrer son armée sur le front...
IMAGE
La guerre d'Indochine vu par un Ancien
mercredi 8 novembre 2017
huile sur toile de madame Isabelle Maury   J’étais assis à son côté pour le déjeuner qui suivait le grande réunion annuelle de...
IMAGE
Histoire: création de la Légion étrangère en Algérie en 1831
lundi 6 novembre 2017
Polonais de la garde impériale d'après Andréas Rosenberg   Histoire : création de la Légion Etrangère en Algérie en 1831.   Les...
IMAGE
Devoir de mémoire par le major (er) Hubert Midy
lundi 6 novembre 2017
D’une tranchée française… Source : « LES CROIX DE BOIS » de Roland DORGELES . « Les betteraves aux hautes fanes et les herbes folles...
IMAGE
Elévation d'une stèle au nom du lieutenant Emile Brenckle
lundi 6 novembre 2017
Stèle à la mémoire du ieutenant Brenckle   Remarquable initiative de la commune de Riedseltz (Bas Rhin) qui a élevé une stèle à la mémoire...
IMAGE
Il était une fois: A MOI LA LEGION
lundi 6 novembre 2017
  Il était une fois « A MOI LA LEGION »   Il y a déjà plus de 530 membres, éparpillés sur près de 50 pays, qui sont venu nous rejoindre...
IMAGE
Devoir de mémoire avec l'AALE du Var
samedi 4 novembre 2017
N’avons-nous pas un précepte moral qui dit : « La Légion n’abandonne pas ses morts, ni au combat, ni dans la vie ? ». Pour ce qui est des...

A moi la légion

Qui est en ligne TPL_ALTCOLLAPSE

Nous avons 221 invités et aucun membre en ligne